Kikooboo en français ! Kikooboo in english !
  Dans ce carnet
  
 Prénom  peter  Nom  dontzow
 Age  60  Minimessages  Envoyer un message
 But du voyage  Tourisme  Durée du séjour  1 mois
 Date de départ  01/04/2007   Note: 3,8/5 - 14 vote(s).
 Description : recits d'un voyage à Madagascar agrémenté de photos, adresses et conseils utiles !

[ Diaporama ]

[ Diaporama Flash ]

[ Vidéos ]

[ Suivre ce carnet ]

[ Derniers commentaires ]

[ Le trajet de peter ]

[ Mes liens favoris ]

 Localisation : Madagascar
 Date du message : 16/04/2007
 Diaporama des photos de ce message
Page précédente Page suivante Retour liste messages Imprimer
 Lundi 16 avril 2007 : De Rahonira à Tuléar.

Départ 8H00.

Plus nous avançons et plus disparaissent les massifs ciselés de l'Isalo. Nous saluons  la Reine ! Vastes plaines, puis vallons, et quelques collines.... Au loin : Ilakaka. Nous traversons cette ville minière au pas. Neuf enseignes sur dix portent le nom " saphirs "

Cest la ville du commerce, d'échange et d'exploitation des hommes. Le rêve est devenu réalité cauchemardesque ! A la sortie de la ville, éloignées de la route, les masures des chercheurs de pierres précieuses. Ils creusent et tamisent à longueur de journée, par familles entières.

Là, les enfants semblent plus agressifs, les adultes aussi d'ailleurs. De toute façon, notre chauffeur ne veut pas faire d'arrêt ici. Pas plus qu'à  Sakahara, soeur jumelle d'Ilakaka.

Il hésite même à stopper pour des photos. De toute manière, c'est très difficile , car dès que nous arrêtons, nous sommes assaillis.

Le paysage devient semblable à une garrigue... puis les premiers baobabs. Des solitaires. Ils se dressent par grappes, parfois, un seul verticalise le paysage.

 Des plantations de coton, et au loin , à l'horizon un semblant d'océan ! Nous arrivons à Tuléar.

Nous nous dirigeons chez Lala. C'est un hôtel dans une ancienne batisse coloniale. Deux grandes pièces avec salle de bain et WC, placards... Chambre avec téléviseur ( qui ne marche pas ) et clim !

On s'apprête à enclencher la clim... Bingo ! Panne de courant. Délestage de secteur.

Au bar, des jeunes routards et des vieux à l'âme colon. On dépose les bagages et on va déjeuner au centre ville. La fenêtre de l'établissement est ouverte, nous commandons le repas sous le regard triste et les mains tendues d'une femme sans âge. Salades de crudités, poissons grillés, eau et café pour 3,50 euros.

Des vendeuses qui nous pistaient, depuis un bon moment, entrent et étalent leurs objets en ébène, bois de rose etc... Tô, n'est pas encore revenu. Je crois qu'on se fait avoir. Nous achetons pour 40 000 Ar ... Tô, arrive mais l'achat est conclu, il sourit !

Selon ses infos, la piste pour Ifaty, la prochaine étape, est bonne.  Demain nous serons sur la plage. Nous allons en quête d'un cyber café pour adresser un mail aux enfants... Connexion très difficile, nous capitulons.

Direction le Marché. Tout le monde vante ses produits. Nous le traversons et en achetons quelques uns.  Pendant que Tô va récupérer la voiture, subrepticement, nous quittons les lieux.  Maintenant, il nous faut trouver l'association à qui nous avions promis des livres etc... Il semble que ce soit l'ONG Bel Avenir. Un Espagnol nous reçoit, nous détaille ce que fait l'association et nous nous délestons de 20 kg de livres et fournitures scolaires. Actuellement l'assos organise des cinémas en brousse et retape le cinéma de Tuléar qu'il nous fait visiter d'ailleurs.

Vers 17 H00, retour à l'hôtel, le courant est revenu... Vite on met la clim et le ventilo. Visite sur le port, propositions des piroguiers pour Anakao... Désolés, nous optons pour Ifaty.

Nous nous installons à la table, dans la grande salle.

Un vasa décati sort avec une jeune, mais très jeune malgache, suivi bientôt par un autre... Tourisme sexuel ? Ils me donnent envie de gerber.

On commande : Salade de cocktail de crevettes, poulets frits, jus d'orange, eau, yaourt maison, cafés... menu à 5,50 euros.

Boum !! Nouveau délestage. Un vasa, style baroudeur prétend " qu'ils délestent les quartiers pauvres pour que les quartiers riches aient du jus ".

La chaleur nous empêche de dormir, le courant revient à minuit. Mais nous sommes dans un port, ça grouille dehors, ça chante, et surtout ça roule !

La chaleur est étouffante, nous suons à grosses gouttes. On remet la clim et le ventilo... trop de bruit, on coupe ! Un grillon... c'est strident, on dirait des ultra sons, je capitule et vais sur la terrasse.... Tuléar se réveille. Madame dort ou tente de dormir.

Note: 5/5 - 2 vote(s).
Syndication :

Précédent - Suivant - Retour à la liste des messages

Par chantal

le 07/08/2007 à 23:32:05

très beau.
Tuléar est malheureusement réputé pour le tourisme sexuel mais nous avons rencontré ceci aussi à Manakara et à Ifaty manguily; c'est lamentable !!

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire